EP 24 / Bout du monde P.Q. ou l’art de remodeler le tourisme d’aventure, selon Karavaniers

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

On peut se demander ce qui attend dans les prochains mois et années les entreprises qui oeuvrent en tourisme d’aventure, littéralement stoppées dans leurs activités par la pandémie liée à la COVID-19.

Pour l’épisode 24 de L’Appel de l’aventure, Jean-Sébastien s’est intéressé à la question en compagnie de Richard Rémy, fondateur des Karavaniers. Entretien avec un aventurier et un homme d’affaires qui ne craint pas de prendre les devants pour traverser la tempête.

Car tandis que les frontières restent hermétiques et que tout l’univers du voyage est chamboulé par la crise sanitaire, les touristes doivent repenser leur façon de voyager. Et les entreprises qui organisent leurs aventures aussi.

Le kayak de mer fera partie de l’offre nouvelle des Karavaniers. — Photo Jean-Sébastien Massicotte

Déterminés à relever le défi et à créer du positif dans la foulée, malgré la situation difficile, les Karavaniers ont décidé de faire vivre l’exotisme du bout du monde grâce à de nouvelles destinations dépaysantes, ici même au Québec et au Canada.

Jouer aux touristes chez nous et découvrir comme jamais notre province et notre pays? C’est le pari que fait Richard Rémy.


Épisode présenté en collaboration avec www.arcteryx.com et avec la boutique www.pagaiequebec.com

Podcast hébergé sur Soundcloud: @lappeldelaventure


Vous avez aimé cet épisode? Partagez la baladodiffusion sur vos réseaux, commentez-la et contribuez du coup à faire entendre L’Appel de l’aventure.

Et vous aimez VRAIMENT notre projet, principal podcast plein air indépendant au Québec? Faites une différence!

EP 23 / Le vrai 1000 km de la fausse traversée du Tennessee de Pierre Beauregard

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

On le constate, le confinement limite et chamboule bien sûr les plans des sportifs et des organisateurs d’événements de partout au monde, mais la situation amène également une créativité intéressante au coeur de tout ça.

Jean-Sébastien vous propose donc pour l’épisode 23 de L’Appel de l’aventure de retrouver sur la route et dans l’action l’aventurier, l’athlète d’endurance, l’auteur et le conférencier Pierre Beauregard (pleinairenor.ca), que l’on vous avait présenté à l’épisode 06.

Pierre Beauregard — Photo tirée de Facebook

Beauregard participe depuis le 1er mai à la Grande traversée virtuelle du Tennessee, ou si vous préférez The Great virtual race across Tennesse, une épreuve de 1000 km imaginée par le mythique Lazarus Lake, le génie fou derrière le légendaire Barkley Marathon.

D’un coup de clavier pendant la crise sanitaire, alors que son événément venait d’être annulé, Lake a lancé ce défi virtuel sur les réseaux sociaux.

Au moment de diffuser l’épisode, ils étaient plus de 18 000 participants à travers le monde, commis dans cette aventure basée sur l’honneur.

Dans le coin de Granby, Pierre Beauregard s’est fixé un échéancier serré et il allonge la foulée en espèrant compléter la distance en une vingtaine de jours.

En chemin le 7 mai, il nous raconte les dessous de ce nouveau défi qu’il s’est lancé.


Épisode présenté en collaboration avec www.arcteryx.com et avec la boutique www.pagaiequebec.com

Podcast hébergé sur Soundcloud: @lappeldelaventure


Vous avez aimé cet épisode? Partagez la baladodiffusion sur vos réseaux, commentez-la et contribuez du coup à faire entendre L’Appel de l’aventure.

Et vous aimez VRAIMENT notre projet, principal podcast plein air indépendant au Québec? Faites une différence!

EP 21 / Plongeon dans l’univers du cinéaste sous-marin Mario Cyr

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

Au programme de l’épisode 21 de L’Appel de l’aventure, nous vous proposons de plonger en notre compagnie à la rencontre du cinéaste sous-marin Mario Cyr.

Mario Cyr dans son élément; dans l’eau glacé et avec une caméra dans les mains. — Photo Jean-Benoit Cyr (www.plongeealpha.com)

Comme quoi la pandémie a parfois de bons côtés, Jean-Sébastien et Sébastien ont pu attraper Mario chez lui aux Îles-de-la-Madeleine, où il profite du confinement en se gardant occupé et actif.

Bien que ses expéditions, tournages et conférences au programme sont actuellement en suspens, l’explorateur de réputation internationale profite de la pause forcée avec philosophie et sa bonne humeur habituelle.

Partez donc avec nous pour les Îles le temps d’un entretien sympathique avec un homme grandement inspirant.

Épisode présenté en collaboration avec www.arcteryx.com et avec la boutique www.pagaiequebec.com


Podcast hébergé sur Soundcloud: @lappeldelaventure


Vous avez aimé cet épisode? Partagez la baladodiffusion sur vos réseaux, commentez-la et contribuez du coup à faire entendre L’Appel de l’aventure.

Et vous aimez VRAIMENT notre projet, principal podcast plein air indépendant au Québec? Faites une différence!

EP 20 / Dans les coulisses de l’émission «Expédition kayak» avec les gars de Québec Connection

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

Coup de coeur télévisuel du moment pour plusieurs, l’émission Expédition kayak avec les pagayeurs du collectif Québec Connection attire l’attention d’un large public actuellement.

Bien connus dans l’univers des sports d’eau vive depuis presque 10 ans, les gars de Québec Connection passent ainsi à la vitesse supérieure ce printemps et crèvent l’écran à bord de leur kayak de rivière.

Pour un reportage en 2016, j’avais rencontré quelques-uns des kayakistes de Québec Connection, dont Billy Thibault et Emrick Blanchette.

L’émission en cours de diffusion, il était plus que temps de reprendre contact avec ces deux membres fondateurs du collectif pour jaser des dessous de cette production télé à ne pas manquer durant le confinement.

La spectaculaire série de 10 épisode est diffusée le jeudi à 21h — et en reprise sur demande — sur UnisTV.

Épisode présenté en collaboration avec www.arcteryx.com et avec la boutique www.pagaiequebec.com


Podcast hébergé sur Soundcloud: @lappeldelaventure


Vous avez aimé cet épisode? Partagez la baladodiffusion sur vos réseaux, commentez-la et contribuez du coup à faire entendre L’Appel de l’aventure.

Et vous aimez VRAIMENT notre projet, principal podcast plein air indépendant au Québec? Faites une différence!

EP 17 / COVID-19: casse-tête au Québec Méga Trail et suggestions d’activités avec Joanie St-Pierre

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

L’urgence sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19 entraîne de nombreux chamboulements et une adaptation de tous. Pour son 17e épisode, L’Appel de l’aventure s’intéresse à la situation.

Dans un premier temps, Jean-Sébastien et notre collaboratrice Joanie St-Pierre de Ti-Mousse dans Brousse vous proposent des suggestions de choses à faire, à voir et à découvrir avec petits et grands, durant cette période de confinement.

Des exemples?

De bons films d’ici et d’ailleurs à découvrir gratuitement, comme ceux des cinéastes de Québec Mélanie Carrier et Olivier Higgins de Mö Films…

De belles initiatives pour garder la forme et se distraire en respectant la distanciation sociale…

Des outils pour occuper petits et grands…

Bref, écoutez l’épisode pour découvrir ces suggestions qui sauront assurément agrémenter votre temps en confinement.

Vous connaissez d’autres belles initiatives? Faites-nous en part!

Puis, alors que tout est en suspens pour les grands événements sportifs à travers le monde, Jean-Sébastien s’entretient avec l’organisateur du Québec Méga Trail et directeur de courses en sentier Jean Fortier, qui nous raconte les conséquences de la pandémie et les divers scénarios avec lesquels il doit jongler en attendant le retour à l’action de la communauté de coureurs.

Bonne écoute!

Illustration: Emma-Ève Massicotte


Épisode présenté en collaboration avec www.arcteryx.com et avec la boutique www.pagaiequebec.com

Podcast hébergé sur Soundcloud: @lappeldelaventure


Vous avez aimé cet épisode? Partagez la baladodiffusion sur vos réseaux, commentez-la et contribuez du coup à faire entendre L’Appel de l’aventure.

Et vous aimez VRAIMENT notre projet, principal podcast plein air indépendant au Québec? Faites une différence: www.jsmassicotte.com/lappeldelavent…tez-le-podcast

Épisode 16/ La leçon de courage de Yannick Limary et l’Académie des explorateurs Vaolo avec Joanie St-Pierre

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

Une histoire de courage et de résilience est au programme du 16e épisode de L’Appel de l’aventure.

En effet, nous recevons le cinéaste Yannick Limary, blessé gravement l’hiver dernier aux vertèbres et à la moëlle épinière dans un bête accident de planche à neige dans le backcountry.

Son histoire nous avait beaucoup touché l’hiver dernier, tandis que le résident de L’Anse-Saint-Jean tentait de retrouver ses moyens, lui qui était devenu tétraplégique.

Pendant sa convalescence, il a documenté ses progrès avec la ferme intention de reprendre le contrôle de son corps. Une histoire inspirante à découvrir.

Mais avant à L’Appel de l’aventure, notre collaboratrice Joanie St-Pierre revient derrière le micro pour nous présenter le plus récent projet sur lequel elle travaille, l’Académie des explorateurs Vaolo.

Et profitez de l’offre qu’elle fait aux auditeurs du podcast! Pour tous les détails, écoutez Jean-Sébastien dans le segment expliquer la procédure pour courir la chance d’obtenir un acccès pour deux personnes aux essentiels de l’Académie, durant une formation spéciale qui se tiendra les 8 et 9 mai.

Côté actualités en ouverture, Sébastien nous parle d’une controverse qui fait gronder la communauté des explorateurs polaires.

Un article critique du National Geographic n’a pas plu à l’aventurier Colin O’Brady. Fake news, a-t-il jugé et il a demandé rétractation.

Un geste qui n’est pas passé inaperçu et plusieurs des plus grands explorateurs et aventuriers polaires ont choisi de dénoncer cette tentative de museler la presse, dénonçant au passage les exagérations de O’Brady.

Signataire de la lettre d’appui à l’auteur du texte du National Geographic, Sébastien Lapierre nous explique la situation.

Enfin, Jean-Sébastien revient sur le phénomène de la contrefaçon des vêtements techniques, un dossier qu’il a rédigé pour le magazine Espaces (www.espaces.ca/articles/equipeme…r-une-contrefacon).

Bonne écoute!


Épisode présenté en collaboration avec www.arcteryx.com et avec la boutique www.pagaiequebec.com

Podcast hébergé sur Soundcloud: @lappeldelaventure


Vous avez aimé cet épisode? Partagez la baladodiffusion sur vos réseaux, commentez-la et contribuez du coup à faire entendre L’Appel de l’aventure.

Et vous aimez VRAIMENT notre projet, principal podcast plein air indépendant au Québec? Faites une différence: www.jsmassicotte.com/lappeldelavent…tez-le-podcast

Épisode 15 / Lancement de la saison 02 du podcast et fat bike longue distance avec l’Expédition Québec Plein Nord

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

Nous sommes de retour! C’est avec grand bonheur que nous vous retrouvons pour la saison 02 de L’Appel de l’aventure.

Pour cet épisode inaugural de 2020, Jean-Sébastien et Sébastien lancent la nouvelle saison de votre podcast plein air et en profitent pour d’abord revenir sur ce qu’ils ont fait de marquant dans les dernières semaines.

Dans un premier temps, Sébastien nous parle de son passage sur le lac Saint-Jean pour le Double défi des deux Mario, de la fondation Sur la pointe des pieds.

De son côté, Jean-Sébastien a suivi une formation de sécurité en avalanche. Un cours théorique et pratique qui a confirmé l’importance de maîtriser certaines compétences avant d’aller jouer en montagne.

Les textes mentionnés par Jean-Sébastien dans ces segments: l’histoire du Double défi publié dans Le Soleil et le touchant témoignage d’Adam Campbell, dont la femme est décédée dans une avalanche en janvier.

Sur une note plus joyeuse, Sébastien a pu nous en dire un peu plus sur son passage à l’émission Expédition Extrême, sur les ondes de Z Télé. L’épisode le mettant en vedette sera diffusé le mercredi 11 mars, à 20h.

À voir la bande-annonce de cette quatrième saison qui s’amorce le mercredi 4 mars, l’émission animée par Francis Bouillon sera fort intéressante à suivre.

En deuxième segment du podcast, Jean-Sébastien et Sébastien s’entretiennent avec Simon-Pierre Goneau, de l’Expédition Québec Plein Nord, qui tente actuellement de relier en fat bike les points les plus au sud et au nord du Québec.

Une sortie de vélo d’environ 2800 km dans le froid, les glaces, la solitude… et les ours polaires!

Merci d’être au rendez-vous. Bonne nouvelle saison et bonne écoute!


Épisode présenté en collaboration avec www.arcteryx.com et avec la boutique www.pagaiequebec.com

Podcast hébergé sur Soundcloud: @lappeldelaventure


Vous avez aimé cet épisode? Partagez la baladodiffusion sur vos réseaux, commentez-la et contribuez du coup à faire entendre L’Appel de l’aventure.

Et vous aimez VRAIMENT notre projet, principal podcast plein air indépendant au Québec? Faites une différence: www.jsmassicotte.com/lappeldelavent…tez-le-podcast

Folie pour un ustensile de camping

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

Quoi de plus banal qu’un simple ustensile de camping. Même en format «spork», le classique combo cuillière-fourchette, il n’y a pas de quoi s’exciter. Normalement…

Et pourtant, la plus récente campagne de socio financement de Hadron Gear cartonne au max comme disent les Français.

En effet, les supporteurs de la campagne pour la Morsel Spork Metal sont là en force. Avec un peu moins d’un mois à faire, le projet est financé… à plus de 450%!

L’équipe de Hadron Gear espérait lever 13 250 $CAN. Actuellement, le montant s’élève déjà à plus de 60 000 $CAN. Et ça continue de grimper!

La Morsel Spork originale en plastique — Photo Hadron Gear

Il faut dire que pour cette deuxième version de la Morsel Spork — après celle en plastique qui avait permis d’amasser près de 160 000 $ auprès de 5400 acheteurs — a de quoi plaire.

En un seul ustensile, une fourchette, une cuillère et une spatule pour racler efficacement le fond des plats et des sacs de vos mets préférés.

C’est là tout l’attrait de la gamme imaginée par Hadron Gear. Un simple ustensile, mais mieux pensé pour les besoins des utilisateurs en plein air. Et les autres aussi.

En aluminium, la nouvelle Morsel est résistante et légère. Elle sera disponible en quatre versions: deux longues et deux courtes, avec ou sans embout en silicone.

Les quatre versions de la Morsel Spork Metal — Photo Hadron Gear

En prévente durant la campagne, la Morsel Spork Metal se vend à partir de 16 $US (21,15 $CAN).

Bon appétit!


(Re)découvrez les épisodes de la saison 01 de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur SoundcloudSpotifyiTunesGoogle Play Music , Stitcher ou à JSMassicotte.info.

Épisode 14: les équipements coups de coeur de Jean-Sébastien Massicotte (dernier de 3)

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

Question de clore la première saison de L’Appel de l’aventure en beauté, Jean-Sébastien, Sébastien et Joanie St-Pierre partagent quelques-uns de leurs produits préférés dans l’épisode 14. 

Dans ce dernier texte d’une série de trois, voici la liste de Jean-Sébastien Massicotte.

Manteaux Arc’teryx Firebee

Véritable sac de couchage ambulant, le manteau en duvet Firebee d’Arc’teryx est d’un confort et d’une chaleur inégalés.

C’est la doudoune d’expédition par excellence quand le mercure descend au plus bas.

Grâce à une coupe différentielle entre les parties extérieure et intérieure, le duvet de première qualité de puissance 850 offre un gonflement enveloppant tout en ne donnant pas à l’utilisateur l’impression d’être le Bonhomme Michelin. La membrane Gore Thermium protège quant à elle des précipitations.

À -36 ºC et exposé aux éléments d’une nuit de février sur le lac Saint-Jean, Jean-Sébastien peut témoigner que le vêtement est phénoménal. Rien de moins.

Le Firebee est assez compact pour le transport dans l’action et vient avec un sac de rangement intégré.

Arc’teryx Cerium LT Hoody pour femme

Pour un usage moins extrême, un choix à considérer est la gamme Cerium, également de notre partenaire Arc’teryx.

La version LT est sans doute la plus polyvalente comme doudoune de service. En hiver, elle est parfaite par-dessus tous les vêtements pendant les arrêts, ou sinon comme couche intermédiaire par temps très froid.

La version SL s’utilise sensiblement de la même façon, bien que moins chaude. Elle est cependant ultra légère et compacte une fois rangée. Le vêtement à traîner partout à l’année!

Le Cerium est disponible avec ou sans capuchon et en versions sans manche.

Dans tous les cas, le duvet est de puissance 850.

Prix: 1200 $CAN, 450 $CAN et 400 $CAN


Mitaines Outdoor Research Alti Mitts

Si avoir froid aux mains est votre hantise, passez à un autre niveau avec les mitaines Alti Mitts d’Outdoor Research.

Elles ont toutes les qualités pour briller dans les conditions les plus rigoureuses: enveloppe en Gore-Tex imper-respirante, paumes en cuir, coutures en kevlar, doublures amovibles, cordons de sécurité aux poignets… la liste est longue!

Testées sur les plus haut sommets du monde, les mitaines Alti Mitts ne font qu’un compromis, soit celui de la dextérité fine.

Gants Outdoor Research Stormtracker Sensor

Pour remédier à la situation dans certaines contextes, Jean-Sébastien remplace la doublure interne par un gant tactile comme le Stormtracker, toujours d’Outdoor Research.

En combinaison, «Js» arrive à manipuler les commandes de ses appareils photo sans avoir à se dénuder les mains. Idem pour l’écran tactile de son téléphone, puisque le Stormtracker est doté de doigts en cuir Sensor.

Un ensemble ultraperformant à toutes les températures et qui a fait ses preuves dans une panoplies d’activités en conditions hivernales.

Prix: 230 $CAN et 90 $CAN


Sacs étanches Watershed

Depuis plusieurs années, Jean-Sébastien utilise les sacs de la compagnie Watershed pour transporter sur — et dans — l’eau ses plus fragiles équipements.

Souples et entièrement submersibles, les sacs Watershed possèdent une fermeture unique, appelée ZipDry, qui est supposément étanche jusqu’à… 90 m!

À bord de kayaks et d’autres embarcations, Jean-Sébastien a utilisé amplement les modèle Ocoee et Chattooga, qui possèdent respectivement de volumes de 15 et 30 litres.

Plus récemment, le sac de 35 litres Greenwater Waterproof Deck Bag de Mustang Survival a été testé avec grande satisfaction.

La fermeture à glissière étanche en diagonal du sac rend le contenu facilement accessible tout en assurant la protection parfaite du matériel, aussi fragile soit-il.

Ce sac de pont est particulièrement bien adapté pour un usage en surf à pagaie.

Prix: à partir de 118 $US et 270 $CAN


Réchaud MSR Reactor

Si vous n’avez pas encore essayé les réchauds de type radiant, il est grand temps de vous y mettre.

Depuis déjà plusieurs saisons, Jean-Sébastien apprécie particulièrement le Reactor de Mountain Safety Research (MSR) pour son efficacité.

Réchaud Reactor d’un litre de MSR

Compact et simple à utiliser dans l’action, le Reactor est d’une rapidité redoutable quand vient le temps de faire bouillir de l’eau.

Cependant, oubliez ici la capacité à mijoter des repas. Le réchaud en question est conçu pour faire fondre de la neige et faire bouillir l’eau pour les mets déshydratés. That’s it!

Économe en carburant, le Reactor est robuste et polyvalent avec ses trois formats de casseroles disponibles (1 litre, 1,7 litre et 2,5 litres).

Ce tout-en-un se distingue également des réchauds à cartouche standards par sa capacité à fonctionner même sous zéro, au-delà des -10 ºC.

Prix: à partir de 275 $CAN


Connecteur à cartouches Gas Saver+ de G-Works

C’est le genre de gadget à la simplicité si désarmante qu’on se demande pourquoi il n’a pas été inventé plus tôt…

Gas Saver+ de G-Works

Si comme Jean-Sébastien vous vous retrouvez avec une série sans fin de cartouches de carburant à moitié pleines — ou vides, c’est selon — à la maison, le connecteur Gas Saver+ de G-Works tombera à point.

Le scénario est connu; au moment de partir à l’aventure avec un réchaud à cartouche, le désir de transporter un réservoir de carburant plein l’emporte plus souvent qu’autrement. Si bien que s’additionne ainsi les cartouches partiellement utilisées dans l’atelier.

Le Gas Saver+ de G-Works permet le transfert de carburant entre deux cartouches.

Grâce au Gas Saver+, il est possible de connecter deux cartouches ensemble pour tranférer le gas d’une à l’autre.

Il suffit de mettre au froid celle qui doit «recevoir» le combustible pour diminuer la pression dans celle-ci. Et le tour est joué!

Idéalement, il est préférable de faire la manoeuvre à l’extérieur et en utilisant une balance pour s’assurer de respecter un transfert adéquat.

L’accessoire machiné avec soin par G-Works, une obscure entreprise coréenne, n’est pas donné, mais il permet de réaliser des économies quand on doit utiliser régulièrement des cartouches de petits formats.

La possibilité de remplir plus d’une fois à partir de formats plus grands — et moins dispendieux — fera une différence pour le portefeuille et l’environnement à la longue.

Bien que fabriqué à l’autre bout du monde, le Gas Saver+ est heureusement disponible sur Amazon.ca.

Prix: 52,23 $CAN


Gourde souple filtrante BeFree de Katadyn

Utilisée autant en randonnée en famille qu’en longue sortie de course en sentier, la gourde souple filtrante BeFree de Katadyn remplit ses promesses à merveille.

Bouteille de 0,6 litre BeFree de Katadyn

Dotée d’un filtre à fibres creuses d’un indice de porosité de 0,1 micron, la bouteille BeFree présente un étonnant débit de deux litres à la minute. Si bien qu’y boire est pratiquement l’équivalent d’utiliser une gourde sans filtre.

Barrière physique aux impuretés, la BeFree protège contre les bactéries et les sporocystes dangereux. Pour les virus, il faudra y ajouter une protection chimique, comme un composé de chlore de type Pristine.

Mais pour un usage simple dans de nombreuses situations au Québec, la BeFree — disponible en version de 0,6 litre, 1 litre et 3 litres — sera parfaite.

Facile à nettoyer, le filtre de la BeFree a une durée de vie de 1000 litres.

Prix: 50 $CAN


Outil multifonction Leatherman Wave

Leatherman Wave dans sa version originale avec embouts de tournevis et étui de nylon.

Incroyable, mais Leatherman aurait vendu plus de 10 millions d’exemplaires de son outil multifonction Wave. Dix millions! Rien que ça!

Jean-Sébastien possède un exemplaire de ce légendaire Leatherman et il le traîne toujours — ou presque — avec lui.

Un coffre à outils portatif qui est prêt à toutes les tâches, dans toutes les situations.

L’ensemble d’embouts de tournevis (30 $CAN) et la rallonge (22,50 $CAN) en option couvrent la très grande majorité des besoins. Et une fois le Wave et ses accessoires rangés dans l’étui en nylon, le tout est ultra compact.

Complément parfait qui s’insère parfaitement dans l’étui, l’allume-feu portatif Exotac nanoStriker XL (36 $CAN) est désormais intégré au kit de «Js».

Pour ses 35 ans d’existence, Leatherman a corrigé très légèrement l’outil en y ajoutant un coupe-fil remplaçable dans ce qui est devenu le Wave+. La perfection… améliorée!

Prix: 124 $CAN


Montre intelligente Garmin Fenix 5x

Montre intelligente Garmin Fenix 5x

S’il y a un accessoire qui ne quitte jamais Jean-Sébastien dans toutes les circonstances et activités, c’est bien sa montre GPS Garmin de la série Fenix.

Après la Fenix 3, il utilise depuis déjà quelques années la 5x avec verre saphir.

Un précieux outil de planification et de suivi sur le terrain quelque soit le sport ou le type de sortie.

Ordinateur de bord, station météo, poste de contrôle pour les notifications et le contrôle de la musique du cellulaire… la 5x est une vraie surdouée.

À l’entraînement en course à pied, à vélo, en kayak ou encore en rando, la Fenix enregistre avec précision et sans faille tous les paramètres du moment, pour ensuite les transférer automatiquement sur Garmin Connect, l’application de compilation et de partage des données du géant de l’électronique.

La robustesse de la 5x est particulièrement remarquable. Malgré un usage quotidien qui se compte en années, la montre paraît encore presque neuve. La lunette en verre saphir est toujours immaculée sans aucune protection supplémentaire.

Un bijou de technologie qui ne cesse d’évoluer, comme le démontre les dernières versions de la gamme; la série Fenix 6, déclinée en un nombre toujours grandissant de tailles et d’options.

Prix: variable


Communicateur InReach Explorer+ de Garmin

Le communicateur par satellites inReach Explorer+ de Garmin

Si Jean-Sébastien ne peut se passer de sa montre Fenix, un autre appareil de Garmin compte dans les équipements incontournables du sportif: le inReach Explorer+.

Depuis les tous débuts des appareils inReach, les tests ont toujours été concluants.

De la Baie-James aux monts Groulx en passant par le sommet d’Hawaii à plus de 4200 m, le communicateur par satellites a permis à «Js» de rester en contact avec proches et amis, tout en étant prêt aux situations d’urgences lorsque loin des réseaux de communication.

Fort du succès des ses appareils inReach, Garmin (qui a racheté la division à DeLorme en 2016) a bonifié la gamme. Dans tous les cas, l’utilisation des appareils à partir de l’application mobile Earthmate est d’une efficacité rassurante.

Des appareils qui nécessitent un forfait d’abonnement mensuel, variable selon les besoins, mais qui peut être suspendu à faible coût.

Un investissement qui offre cependant un réelle paix d’esprit lorsque l’aventure nous amène loin dans la nature. Et ça, ça n’a pas de prix.

Prix: 520 $CAN, plus forfait d’abonnement

Écoutez la mention spéciale concernant nos choix présentés 
et nos liens avec certains fabricants et partenaires.


Écoutez le plus récent épisode de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur SoundcloudSpotifyiTunesGoogle Play Music ou à JSMassicotte.info.

Patagonia repousse les limites des vêtements recyclés avec sa collection Worn Wear ReCrafted

Suivez-moi
Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

C’est vraiment cool. Très cool même. Pionnier pour la remise en service de vêtements plein air usagés avec son programme Worn Wear, Patagonia repousse encore une fois les limites du possible. Découvrez ReCrafted, une collection unique réalisée à partir d’articles Patagonia en principe irrécupérables.

Clairement, l’économie circulaire a la cote par les temps qui courent chez les géants du plein air. On vous en parlait récemment, Salomon s’y attaque avec des chaussures qui sont entièrement recyclables en bottes de ski. Ou encore notre partenaire, Arc’teryx, qui développe son propre programme de recyclage et de revente de vêtements: Rock Solid Used Gear.

Des initiatives qui prennent de l’importance et pour lesquelles les consommateurs sont de plus en plus sensibles. Preuve en est, le succès du programme de réparation Worn Wear de Patagonia, par lequel le fabricant californien a mis en place un service poussé de restauration pour éviter que des vêtements usés et endommagés aboutissent aux ordures.

Mais conséquence: tout n’est pas récupérable et réparable. D’où l’idée pour Patagonia de combiner des vêtements ensemble — jusqu’à six pour une veste — pour créer des nouveaux articles!

Sac de voyage ReCrafted de Patagonia

Confectionnés à la main en Californie par des artisans talentueux, les pièces de la collection ReCrafted comportent des vêtements variés et divers sacs notamment.

Pour l’entreprise fondée par Yvon Chouinard, il s’agit là de mettre de l’avant la «mode lente», où les vêtements perdurent et revivent le plus longtemps possible sous diverses formes avant de finir éventuellement à la poubelle.

T-shirt de la gamme ReCrafted de Patagonia

En agissant ainsi, on assure que l’impact négatif de la fabrication de vêtements est de beaucoup diminué.

Avec la collection ReCrafted, il faut aimer le style patchwork, mais il y a quelque chose de sympathique dans le fait de savoir que chaque morceau est unique, imparfait, et qu’il renferme un vécu étonnant, une personnalité propre.

Ainsi, des shorts Stand Up des années 80 qui ont fait le tour du monde sont peut-être aujourd’hui une partie d’un sac de voyage ReCrafted.

Très cool, je vous disais.

Encore plus quand on sait que chaque article contribue à sauver la planète.


Écoutez le plus récent épisode de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur Soundcloud, Spotify, iTunes, Google Play Music ou à JSMassicotte.info.