Grimper plus vite… qu’un ascenceur

Depuis l’annonce de l’arrivée de l’escalade aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, un intérêt marqué est accordé depuis au volet vitesse de la discipline. Et quand Red Bull s’intéresse à la chose, ça donne un défi assurément divertissant…

Le géant de la boisson énergisante a en effet convaincu Marcin Dzieński, le champion européen de vitesse, de compétitionner contre un ascenceur.

Marcin Dzieński en action contre l’ascenceur — Photo tirée de YouTube

Le course se joue sur un mur extérieur de 23 mètres en Pologne, au centre d’entraînement olympique.

Marcin Dzieński — Photo tirée de YouTube

Au-delà de la rivalité entre l’homme et la machine, la vidéo de Red Bull présente un survol détaillé de la discipline qui sera présentée au monde entier à Tokyo.

Aux JO, Dzieński sera à surveiller sur le mur de compétition — toujours identique au niveau des dimensions et des prises —qui aura alors 15 mètres de haut. Mais il aura de la sérieuse compétition, alors que le légendaire Adam Ondra, considéré par plusieurs comme le meilleur grimpeur au monde, s’est mis à la vitesse en vue du grand rendez-vous.

Je ne dévoilerai pas le punch de la course entre Dzieński et l’ascenseur, mais disons simplement qu’il faudra peut-être se poser la question quand vient le temps de gravir un édifice à étages la prochaine fois: je prends l’ascenceur, l’escalier… ou le mur?


Écoutez le plus récent épisode de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur Soundcloud, Spotify, iTunes, Google Play Music ou à JSMassicotte.info.

Suivez-moi

Jean-Sébastien Massicotte

Journaliste pendant 15 ans au quotidien Le Soleil, à Québec, Jean-Sébastien Massicotte a signé la chronique et animé le blogue Plein Air de ce journal de 2011 à 2018. Désormais chroniqueur plein air et créateur de contenu d'aventure indépendant, il est à la barre du podcast L'Appel de l'aventure. Et comme toujours, l’Abitibien d'origine ne rate jamais l’occasion de passer à l’action pour le bénéfice d’une bonne histoire.
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *