L’Everest à 70 ans pour l’increvable Marc Batard

Assurément, le Français Marc Batard a trouvé la fontaine de Jouvence. À 68 ans, il s’est remis à grimper sur les plus hauts sommets de la planète à un rythme effréné, lui qui se prépare même à retourner à l’Everest pour ses 70 ans.

Marc Batard posait ce mois-ci en compagnie du désormais célèbre alpiniste Nirmal «Nims» Purjal sur les flancs de l’Aconcagua. — Photo tirée de Facebook

L’alpiniste d’expérience prévoit s’attaquer au toit du monde sans oxygène en 2022, point d’orgue d’une série d’aventures sur les sommets les plus élevés de la planète qui vise le financement de sa future école de guides spécialisés dans la très haute altitude.

Marc Batard a frappé l’imaginaire en septembre 1988, lorsqu’il a réalisé une ascension record de l’Everest (8848 m) sans oxygène en 22h29min depuis le camp de base de la face Sud. Une marque qui tient toujours. Le Livre des records Guinness le présente d’ailleurs comme le premier à avoir réalisé l’ascension du géant en moins de 24h.

Disparu de l’avant-scène de la montagne et des ascensions engagées depuis près de 25 ans, Batard semble avoir retrouvé ses repères et le désir d’évoluer en altitude avec grand appétit.

Récemment, en  janvier, le sexagénaire a réalisé deux fois l’ascension d’affilée de l’Aconcagua (6962 m), ultime sommet des Amériques, en Argentine.

Pour celui qui est encore connu comme le «sprinter de l’Everest», ce retour à l’action en route vers le toit du monde est une occasion de joindre l’utile à l’agréable. «L’Everest, c’est un défi personnel, pour me faire plaisir. Mais l’idée, c’est aussi d’utiliser les médias pour rassembler des fonds pour le projet d’école de guides au Népal. Ça marche bien, on avance sereinement», a-t-il résumé en entrevue à Montagnes Magazine.

L’opération baptisée «La caravane de la transmission – L’Everest en partage» se décline en six étapes dans les Alpes et dans l’Himalaya, incluant l’exploit à venir à l’Everest.

Chemin faisait, Marc Batard souhaite ainsi soutenir la création de la première école de formation des métiers de guide de très haute montagne au Népal, l’Himalayan International Mountaineering School (HIMS).

Un legs pour le Français qui croit que l’éducation des professionnels de la montagne de tous les horizons doit être améliorée, en particulier quand vient le temps de guider sur les plus hautes cimes du monde.

La vidéo ci-dessous donne un aperçu physique du projet imaginé.


(Re)découvrez les épisodes de la saison 01 de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur SoundcloudSpotifyiTunes  Google Play Music ou à JSMassicotte.info.

Jornet, Fosberg, Sansoz et cie dominent des ordures pour la bonne cause

Les sessions photographiques de Dom Daher sont superbes malgré le fait que les modèles, des personnalités de l’aventure comme les coureurs et montagnards Kilian Jornet et Emilie Fosberg, ou encore la grimpeuse et alpiniste Liv Sansov, se retrouvent en action parmi les détritus.

Une façon de marquer les esprits pour Daher et les 10 sportifs mis en lumière de la sorte. Pour cette campagne baptisée «Une bouteille à la mer», une initiative du freeskieur Mathieu Navillod, l’idée était de mettre en contexte certains des premiers acteurs à constater directement la dégradation des milieux naturels.

Kilian Jornet, Emelie Fosberg, Liv Sansoz, Jean-Frédéric Chapuis (skicross, VTT), Mathieu Navillod (freeski), Stéphane Tourreau (apnée), Zébulon Roche (alpinisme, parapente), Rico Leroy (surf, SUP), Laurie Renoton (course en sentier, VTT, ski alpinisme) et Romain Raisson (parapente, freeski) posent ainsi pour Dom Daher dans des environnements sombres et sales qui tranchent avec ceux où l’on est habité de les voir évoluer, en grande nature.

Campagne avec Emilie Fosberg — Photos Dom Daher
Campagne avec Romain Raisson — Photos Dom Daher
Campagne avec Kilian Jornet — Photos Dom Daher

Sur le site Web du projet, Kilian Jornet explique le passage à l’action:

«Cette prise de parole collective me semble importante au moment où l’on sent les gens de plus en plus réceptifs au discours sur l’environnement. En tant qu’athlète de haut niveau, je suis acteur de cette pollution : on voyage partout dans le monde, on a beaucoup de matériel. Il y a quelques années, on prenait des hélicos pour les tournages, on parcourait la planète dans tous les sens en avion. Une vraie hérésie, avec le recul. Mais on peut se racheter et c’est le moment de le faire. La question est : comment réduire cette empreinte? Pour ma part, en réduisant mes allées et venues, en prenant le train quand c’est possible, en mangeant des légumes de mon jardin, en ayant l’habitation la plus écologique possible. Je sais que tout le monde ne peut pas se permettre de manger bio, que c’est une sorte de privilège, mais on peut faire du lobbying auprès des grosses compagnies alimentaires pour les obliger à faire du vrai bio bon marché. On a crée des montagnes de poubelles, mais en triant et en recyclant, on peut les réduire considérablement.»

La campagne présente du coup des statistiques frappantes liées à notre effet sur l’environnement, ou encore encourageant le recyclage ou d’autres moyens pour faire sa part et aider la nature.

De quoi attirer l’attention et faire réfléchir le public… et les athlètes eux-mêmes.

Car seul bémol, la remarque d’observateurs qui trouvent un peu hypocrite l’association entre certaines de ces vedettes et des commanditaires au coeur de réelles préoccupations environnementales. Le cas de Jornet et son partenaire Volvic, l’eau en bouteille, fait notamment sourciller depuis un moment.

Faut-il s’en offusquer? Vous en pensez quoi?


(Re)découvrez les épisodes de la saison 01 de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur Soundcloud, Spotify, iTunes  Google Play Music ou à JSMassicotte.info.

La glacière la plus «cool» au monde!

Brisons le suspense d’entrée de jeu: la glacière «Frankenstein» imaginée par Onewheel en collaboration avec YETI n’est qu’une création unique pour rigoler. Mais reste que le résultat est franchement cool!

Une blague qui a fait tout de même son chemin jusqu’au dernier Consumer Electronics Show (CES), le prestigieux salon de l’électronique présenté annuellement à Las Vegas.

Au kiosque de Onewheel, le Coolerwheel a fait jaser à profusion.

Pour ceux qui découvrent la jeune entreprise californienne, elle est derrière l’un des moyens de transport électriques personnels les plus intéressants du moment: le Onewheel.

Un moyen de transport, mais aussi un équipement récréatif unique pour dompter le bitume et les sentiers divers, le tout se situant entre le skateboard, la planche à neige, le surf et le hover board de Retour vers le futur

Le Onewheel Pint en action — Photo tirée de Facebook @OnewheelOfficial

Une seule roue surdimensionnée au centre de la planche, une autonomie qui va jusqu’à 29 km, une vitesse de pointe qui peut frôler les 30 km/h, un éclairage et des capteurs pour agrémenter la promenade, le tout connecté au téléphone intelligent de l’utilisateur pour suivre et contrôler le comportement du Onewheel.

C’est pas mal cool comme bidule, non?

Alors tant qu’à repousser l’ordinaire, pourquoi ne pas utiliser une glacière YETI comme chassis au véhicule, question de pouvoir transporter nos boissons favorites?

Résultat, probablement la glacière la plus technologique et rapide au monde.

Simplement parce que c’était possible de la fabriquer.

Des intéressés?


(Re)découvrez les épisodes de la saison 01 de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur SoundcloudSpotifyiTunesGoogle Play Music ou à JSMassicotte.info.

Images d’un spectaculaire sauvetage en rivière

Il devient facile d’oublier les risques encourus en kayak de rivière, lorsque les limites sont repoussées.

Ramené en circulation sur les réseaux sociaux récemment, un extrait d’une série documentaire du National Geographic en fait l’ultime démonstration.

Le kayakiste Ryan Lucas a passé de très longues minutes immergé après avoir perdu conscience. — Image tirée d’une vidéo

Une descente calculée pour des kayakistes expérimentés vire soudainement au cauchemar. L’action date d’il y a quelques saisons, en février 2017 en Nouvelle-Zélande, et met en action le Québécois Mike Roy, membre du collectif Québec Connection.

Tout bascule quand le kayakiste d’expérience Ryan Lucas atterit à plat en sautant une chute de 25 mètres dans le parc Kaimanawa et perd conscience.

À l’eau pour assurer sa sécurité, Mike Roy fait alors l’impossible pour tirer son copain insconcient du pétrin. De longues minutes s’écoulent durant lesquelles Lucas reste immergé…

Malgré la panique bien réelle que l’on peut entendre et percevoir chez Roy, les caméras GoPro embarquées donnent un aperçu du sang-froid du Québécois dans ses efforts pour sauver et réanimer son malheureux compagnon.

S’ensuit une situation de survie qui encore aujourd’hui donne des frissons.


(Re)découvrez les épisodes de la saison 01 de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur Soundcloud, Spotify, iTunes, Google Play Music ou à JSMassicotte.info.

De très, très joyeuses Fêtes!

En cette période de bilans et de fin d’année, le moment est bien choisi pour vous transmettre nos plus sincères remerciements et meilleurs voeux.

D’ici son retour en 2020, toute l’équipe de L’Appel de l’aventure tient à vous dire un immense merci pour votre intérêt envers le podcast et le blogue en 2019.

Sébastien Lapierre, Joanie St-Pierre et Jean-Sébastien Massicotte durant l’enregistrement du dernier épisode de la saison 01 de L’Appel de l’aventure. — Image tirée d’une vidéo

De la part de Sébastien Lapierre et de Joanie St-Pierre, de même qu’en mon nom personnel, nous vous souhaitons de très, très joyeuses Fêtes.

Et que votre année 2020 soit remplie d’aventures spectaculaires et dépaysantes.

Je profite également de l’occasion pour remercier officiellement nos précieux et nombreux invités qui nous ont fait confiance et qui ont osé s’installer devant notre micro pour se raconter. Merci les ami(e)s!

Merci également à nos fidèles partenaires de la première heure: Arc’teryx et la boutique Pagaie Québec. Partagez notre affection pour ces deux entreprises en magasinant chez eux sans modération!

De notre côté, nous poursuivons notre planification et nos efforts pour vous revenir en force pour la saison 02. Les idées ne manquent pas et nous vous réservons des surprises!

Notez que le balado L’Appel de l’aventure, principal podcast plein air au Québec, est produit et réalisé de manière entièrement indépendante. Démontrez donc votre appartenance et votre soutien à votre podcast plein air préféré en soutenant ses créateurs sur Patreon ou encore directement.

Nous vous remercions à l’avance de faire une différence pour la suite et d’être encore au rendez-vous prochainement.

Jean-Séb.

Épisode 14: les équipements coups de coeur de Jean-Sébastien Massicotte (dernier de 3)

Question de clore la première saison de L’Appel de l’aventure en beauté, Jean-Sébastien, Sébastien et Joanie St-Pierre partagent quelques-uns de leurs produits préférés dans l’épisode 14. 

Dans ce dernier texte d’une série de trois, voici la liste de Jean-Sébastien Massicotte.

Manteaux Arc’teryx Firebee

Véritable sac de couchage ambulant, le manteau en duvet Firebee d’Arc’teryx est d’un confort et d’une chaleur inégalés.

C’est la doudoune d’expédition par excellence quand le mercure descend au plus bas.

Grâce à une coupe différentielle entre les parties extérieure et intérieure, le duvet de première qualité de puissance 850 offre un gonflement enveloppant tout en ne donnant pas à l’utilisateur l’impression d’être le Bonhomme Michelin. La membrane Gore Thermium protège quant à elle des précipitations.

À -36 ºC et exposé aux éléments d’une nuit de février sur le lac Saint-Jean, Jean-Sébastien peut témoigner que le vêtement est phénoménal. Rien de moins.

Le Firebee est assez compact pour le transport dans l’action et vient avec un sac de rangement intégré.

Arc’teryx Cerium LT Hoody pour femme

Pour un usage moins extrême, un choix à considérer est la gamme Cerium, également de notre partenaire Arc’teryx.

La version LT est sans doute la plus polyvalente comme doudoune de service. En hiver, elle est parfaite par-dessus tous les vêtements pendant les arrêts, ou sinon comme couche intermédiaire par temps très froid.

La version SL s’utilise sensiblement de la même façon, bien que moins chaude. Elle est cependant ultra légère et compacte une fois rangée. Le vêtement à traîner partout à l’année!

Le Cerium est disponible avec ou sans capuchon et en versions sans manche.

Dans tous les cas, le duvet est de puissance 850.

Prix: 1200 $CAN, 450 $CAN et 400 $CAN


Mitaines Outdoor Research Alti Mitts

Si avoir froid aux mains est votre hantise, passez à un autre niveau avec les mitaines Alti Mitts d’Outdoor Research.

Elles ont toutes les qualités pour briller dans les conditions les plus rigoureuses: enveloppe en Gore-Tex imper-respirante, paumes en cuir, coutures en kevlar, doublures amovibles, cordons de sécurité aux poignets… la liste est longue!

Testées sur les plus haut sommets du monde, les mitaines Alti Mitts ne font qu’un compromis, soit celui de la dextérité fine.

Gants Outdoor Research Stormtracker Sensor

Pour remédier à la situation dans certaines contextes, Jean-Sébastien remplace la doublure interne par un gant tactile comme le Stormtracker, toujours d’Outdoor Research.

En combinaison, «Js» arrive à manipuler les commandes de ses appareils photo sans avoir à se dénuder les mains. Idem pour l’écran tactile de son téléphone, puisque le Stormtracker est doté de doigts en cuir Sensor.

Un ensemble ultraperformant à toutes les températures et qui a fait ses preuves dans une panoplies d’activités en conditions hivernales.

Prix: 230 $CAN et 90 $CAN


Sacs étanches Watershed

Depuis plusieurs années, Jean-Sébastien utilise les sacs de la compagnie Watershed pour transporter sur — et dans — l’eau ses plus fragiles équipements.

Souples et entièrement submersibles, les sacs Watershed possèdent une fermeture unique, appelée ZipDry, qui est supposément étanche jusqu’à… 90 m!

À bord de kayaks et d’autres embarcations, Jean-Sébastien a utilisé amplement les modèle Ocoee et Chattooga, qui possèdent respectivement de volumes de 15 et 30 litres.

Plus récemment, le sac de 35 litres Greenwater Waterproof Deck Bag de Mustang Survival a été testé avec grande satisfaction.

La fermeture à glissière étanche en diagonal du sac rend le contenu facilement accessible tout en assurant la protection parfaite du matériel, aussi fragile soit-il.

Ce sac de pont est particulièrement bien adapté pour un usage en surf à pagaie.

Prix: à partir de 118 $US et 270 $CAN


Réchaud MSR Reactor

Si vous n’avez pas encore essayé les réchauds de type radiant, il est grand temps de vous y mettre.

Depuis déjà plusieurs saisons, Jean-Sébastien apprécie particulièrement le Reactor de Mountain Safety Research (MSR) pour son efficacité.

Réchaud Reactor d’un litre de MSR

Compact et simple à utiliser dans l’action, le Reactor est d’une rapidité redoutable quand vient le temps de faire bouillir de l’eau.

Cependant, oubliez ici la capacité à mijoter des repas. Le réchaud en question est conçu pour faire fondre de la neige et faire bouillir l’eau pour les mets déshydratés. That’s it!

Économe en carburant, le Reactor est robuste et polyvalent avec ses trois formats de casseroles disponibles (1 litre, 1,7 litre et 2,5 litres).

Ce tout-en-un se distingue également des réchauds à cartouche standards par sa capacité à fonctionner même sous zéro, au-delà des -10 ºC.

Prix: à partir de 275 $CAN


Connecteur à cartouches Gas Saver+ de G-Works

C’est le genre de gadget à la simplicité si désarmante qu’on se demande pourquoi il n’a pas été inventé plus tôt…

Gas Saver+ de G-Works

Si comme Jean-Sébastien vous vous retrouvez avec une série sans fin de cartouches de carburant à moitié pleines — ou vides, c’est selon — à la maison, le connecteur Gas Saver+ de G-Works tombera à point.

Le scénario est connu; au moment de partir à l’aventure avec un réchaud à cartouche, le désir de transporter un réservoir de carburant plein l’emporte plus souvent qu’autrement. Si bien que s’additionne ainsi les cartouches partiellement utilisées dans l’atelier.

Le Gas Saver+ de G-Works permet le transfert de carburant entre deux cartouches.

Grâce au Gas Saver+, il est possible de connecter deux cartouches ensemble pour tranférer le gas d’une à l’autre.

Il suffit de mettre au froid celle qui doit «recevoir» le combustible pour diminuer la pression dans celle-ci. Et le tour est joué!

Idéalement, il est préférable de faire la manoeuvre à l’extérieur et en utilisant une balance pour s’assurer de respecter un transfert adéquat.

L’accessoire machiné avec soin par G-Works, une obscure entreprise coréenne, n’est pas donné, mais il permet de réaliser des économies quand on doit utiliser régulièrement des cartouches de petits formats.

La possibilité de remplir plus d’une fois à partir de formats plus grands — et moins dispendieux — fera une différence pour le portefeuille et l’environnement à la longue.

Bien que fabriqué à l’autre bout du monde, le Gas Saver+ est heureusement disponible sur Amazon.ca.

Prix: 52,23 $CAN


Gourde souple filtrante BeFree de Katadyn

Utilisée autant en randonnée en famille qu’en longue sortie de course en sentier, la gourde souple filtrante BeFree de Katadyn remplit ses promesses à merveille.

Bouteille de 0,6 litre BeFree de Katadyn

Dotée d’un filtre à fibres creuses d’un indice de porosité de 0,1 micron, la bouteille BeFree présente un étonnant débit de deux litres à la minute. Si bien qu’y boire est pratiquement l’équivalent d’utiliser une gourde sans filtre.

Barrière physique aux impuretés, la BeFree protège contre les bactéries et les sporocystes dangereux. Pour les virus, il faudra y ajouter une protection chimique, comme un composé de chlore de type Pristine.

Mais pour un usage simple dans de nombreuses situations au Québec, la BeFree — disponible en version de 0,6 litre, 1 litre et 3 litres — sera parfaite.

Facile à nettoyer, le filtre de la BeFree a une durée de vie de 1000 litres.

Prix: 50 $CAN


Outil multifonction Leatherman Wave

Leatherman Wave dans sa version originale avec embouts de tournevis et étui de nylon.

Incroyable, mais Leatherman aurait vendu plus de 10 millions d’exemplaires de son outil multifonction Wave. Dix millions! Rien que ça!

Jean-Sébastien possède un exemplaire de ce légendaire Leatherman et il le traîne toujours — ou presque — avec lui.

Un coffre à outils portatif qui est prêt à toutes les tâches, dans toutes les situations.

L’ensemble d’embouts de tournevis (30 $CAN) et la rallonge (22,50 $CAN) en option couvrent la très grande majorité des besoins. Et une fois le Wave et ses accessoires rangés dans l’étui en nylon, le tout est ultra compact.

Complément parfait qui s’insère parfaitement dans l’étui, l’allume-feu portatif Exotac nanoStriker XL (36 $CAN) est désormais intégré au kit de «Js».

Pour ses 35 ans d’existence, Leatherman a corrigé très légèrement l’outil en y ajoutant un coupe-fil remplaçable dans ce qui est devenu le Wave+. La perfection… améliorée!

Prix: 124 $CAN


Montre intelligente Garmin Fenix 5x

Montre intelligente Garmin Fenix 5x

S’il y a un accessoire qui ne quitte jamais Jean-Sébastien dans toutes les circonstances et activités, c’est bien sa montre GPS Garmin de la série Fenix.

Après la Fenix 3, il utilise depuis déjà quelques années la 5x avec verre saphir.

Un précieux outil de planification et de suivi sur le terrain quelque soit le sport ou le type de sortie.

Ordinateur de bord, station météo, poste de contrôle pour les notifications et le contrôle de la musique du cellulaire… la 5x est une vraie surdouée.

À l’entraînement en course à pied, à vélo, en kayak ou encore en rando, la Fenix enregistre avec précision et sans faille tous les paramètres du moment, pour ensuite les transférer automatiquement sur Garmin Connect, l’application de compilation et de partage des données du géant de l’électronique.

La robustesse de la 5x est particulièrement remarquable. Malgré un usage quotidien qui se compte en années, la montre paraît encore presque neuve. La lunette en verre saphir est toujours immaculée sans aucune protection supplémentaire.

Un bijou de technologie qui ne cesse d’évoluer, comme le démontre les dernières versions de la gamme; la série Fenix 6, déclinée en un nombre toujours grandissant de tailles et d’options.

Prix: variable


Communicateur InReach Explorer+ de Garmin

Le communicateur par satellites inReach Explorer+ de Garmin

Si Jean-Sébastien ne peut se passer de sa montre Fenix, un autre appareil de Garmin compte dans les équipements incontournables du sportif: le inReach Explorer+.

Depuis les tous débuts des appareils inReach, les tests ont toujours été concluants.

De la Baie-James aux monts Groulx en passant par le sommet d’Hawaii à plus de 4200 m, le communicateur par satellites a permis à «Js» de rester en contact avec proches et amis, tout en étant prêt aux situations d’urgences lorsque loin des réseaux de communication.

Fort du succès des ses appareils inReach, Garmin (qui a racheté la division à DeLorme en 2016) a bonifié la gamme. Dans tous les cas, l’utilisation des appareils à partir de l’application mobile Earthmate est d’une efficacité rassurante.

Des appareils qui nécessitent un forfait d’abonnement mensuel, variable selon les besoins, mais qui peut être suspendu à faible coût.

Un investissement qui offre cependant un réelle paix d’esprit lorsque l’aventure nous amène loin dans la nature. Et ça, ça n’a pas de prix.

Prix: 520 $CAN, plus forfait d’abonnement

Écoutez la mention spéciale concernant nos choix présentés 
et nos liens avec certains fabricants et partenaires.


Écoutez le plus récent épisode de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur SoundcloudSpotifyiTunesGoogle Play Music ou à JSMassicotte.info.

Épisode 14: les équipements coups de coeur de Joanie St-Pierre (2e de 3)

Question de clore la première saison de L’Appel de l’aventure en beauté, Jean-Sébastien, Sébastien et Joanie St-Pierre partagent quelques-uns de leurs produits préférés dans l’épisode 14. 

Dans ce deuxième texte d’une série de trois, voici la liste de Joanie St-Pierre, de Ti-Mousse dans Brousse et notre collaboratrice famille.

Manteau The North Face L5 Futurelight

Manteau The North Face L5 Futurelight

À moins d’avoir été caché dans une grotte cet automne, impossible d’avoir manqué la sortie fort publicisée de la nouvelle gamme Futurelight de The North Face.

C’est que le géant américain du vêtements d’aventure compte bien révolutionner la confection des pièces technique et la façon dont on imagine l’usage des manteaux et autres accessoires imper-respirants.

Au coeur de la membrane Futurelight, une nouvelle structure en nanofibres. Résultats: le fabricant propose une souplesse et une légèreté inégalées grâce à un tissu ultramince et respirant comme jamais.

Il faut le voir pour constater la différence dans l’approche de The North Face.

Écoutez Joanie expliquer son appréciation du nouveau manteau L5 Futurelight dans son arsenal.

Prix: 600 $CAN


Combinaison une pièce The North Face Campshire

Combinaison The North Face Campshire

Vous comprendrez que notre collaboratrice famille à L’Appel de l’aventure se devait de vous proposer des vêtements et accessoires pour les tout-petits.

Valeur sûre pour les petits aventuriers de 0 à 24 mois, le Campshire de The North Face est véritablement adorable.

Le one-piece en laine polaire garantit de garder les infiltrations d’air froid à distance tout en facilitant la vie des parents quand vient le temps de (dé)vêtir les petits.

Cute avec ses oreilles d’ourson sur le capuchon, le Campshire fait aussi sa part pour l’environnement avec une fabrication en polyester, dont 30% est recyclé.

Ça donne le goût de retomber en enfance!

Prix: 90 $CAN


Bas de laine de ski pour bébé Smartwool ou Kombi

Bas Kombi Animal Family

Accessoires souvent négligés, les bas pour les petits aventuriers sont tout aussi importants que ceux pour les grands!

Joanie rappelle que de bons bas pour protéger les petits orteils sont un gage de confort qui vaudra amplement l’investissement.

Certes, les petits grandissent vite, mais de bons bas de qualité rendront de précieux services et garderont une bonne valeur de revente.

Types de tissage, matières utilisées… les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour proposer des produits efficaces. Du lot, Joanie apprécie notamment ceux de Smartwool et de Kombi.

Prix: variable


Isolant à gourde

On a jasé dans l’épisode 14 du podcast des différents usages possibles pour la légendaire bouteille Nalgene d’un litre.

Le classique Bottle Parka d’Outdoor Research

Joanie laisse à Sébastien certaines pratiques d’explorateur polaire, mais suggère à son tour l’usage d’une bouillotte par temps froid.

Et question de conserver l’eau la plus chaude possible le plus longtemps, l’isolant à gourde est un incontournable.

Diverses compagnies en fabriquent, mais à L’Appel de l’aventure nous avons une préférence pour celui fabriqué par Outdoor Research.

Résistant et ultra pratique à l’année, le Bottle Parka permet l’hiver de conserver l’eau chaude plus longtemps tout en évitant de rendre la bouteille brûlante au toucher lorsqu’on la glisse dans la doudoune ou le sac de couchage.

Prix: 39 $CAN


Housse de portage Babygloo de Chimparoo

Housse de portage Babygloo de Chimparoo

Parce que l’hiver n’est pas une raison pour rester à l’intérieur avec bébé, Chimparoo propose une housse de portage pour affronter le froid en toute confiance.

Joanie recommande le Babygloo qui s’utilise avec les porte-bébés, les sièges d’auto et les poussettes.

De -20 ºC à 15 ºC, le Babygloo assure le confort des enfants de 0 à 36 mois.

Joanie apprécie particulièrement la polyvalence du produit, qui comporte des fermetures à glissière et des courroies élastiques qui permettent un ajustement tout au long de la croissance et des usages. Aussi, le Babygloo s’ouvre complètement.

Autre produit suggéré par notre collaboratrice famille, l’extension de portage Kokoala.

Prix: 160 $CAN et 90 $CAN

Service de transport d’urgence aérien d’Airmedic

Cadeau qui s’offre bien à nos parents et amis les plus aventureux, le service de transport d’urgence aéroporté d’Airmedic est proposé dans différentes versions.

De l’abonnement annuel à celui de seulement quelques jours, il est possible de partir avec l’esprit tranquille en sachant que quoi qu’il arrive, une équipe de professionnels pourra voler à notre secours.

Question de couvrir le 75% du territoire québécois qui n’est pas couvert par le service d’urgence 9-1-1, Joanie compte sur le seul service privé du genre dans la province.

Prix: à partir de 15 $CAN


De beaux et bons livres

Les premiers pas de Ti-Mousse dans la Brousse

Pour les jeunes parents aventuriers, l’album pour bébé Les premiers pas de Ti-Mousse dans la Brousse est un cadeau de choix.

L’album vise à immortaliser les souvenirs et anecdotes mémorables des premières années de vie des enfants.

De belle facture et joliment illustré, le volume de notre collaboratrice et son équipe plaira sous le sapin des parents de votre entourage!

Forêt, identifier, cueillir, cuisiner de Gérald Le Gal et Ariane Paré Le Gal

De son côté, le livre Forêt, identifier, cueillir, cuisiner est un bouquin récent qui a particulièrement plu à Joanie.

Réalisation du duo père-fille Gérald Le Gal et Ariane Paré-Le Gal, Forêt, identifier, cueillir, cuisiner vous transporte des bois à l’assiette dans un voyage abondamment imagé.

Si vous cherchez une bonne référence pour les plantes comestibles et leurs usages, vous avez trouvé!

Prix: 35 $CAN et 44 $CAN

Écoutez la mention spéciale concernant nos choix présentés
et nos liens avec certains fabricants et partenaires.


Écoutez le plus récent épisode de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur SoundcloudSpotifyiTunesGoogle Play Music ou à JSMassicotte.info.

Épisode 14: les équipements coups de coeur de Sébastien Lapierre (1er de 3)

Question de clore la première saison de L’Appel de l’aventure en beauté, Jean-Sébastien, Sébastien et Joanie St-Pierre partagent quelques-uns de leurs produits préférés dans l’épisode 14.

Dans ce premier texte d’une série de trois, voici la liste de l’aventurier Sébastien Lapierre.


Boxers Merino Sport 150 de Smartwool

Vêtements en laine mérinos

Tuques, couches de base, gants, bas… le mérinos a sa place partout et dans toutes les déclinaisons.

Si plein de fabricants proposent des articles performants en laine de mérinos, Sébastien peut recommander les articles de Smartwool avec assurance, lui qui a porté les vêtements de la marque pendant son expédition au pôle sud.

Prix: variable


Outil multifonction Victorinox

À défaut de transporter un coffre à outils complet, l’outil multifonction Swiss Tool Spirit XC est probablement le meilleur choix pour faire face à n’importe quelle réparation imprévue.

Il se distingue notamment par sa clé à cliquet unique, qui se range malgré tout dans un étui d’un faible encombrement.

Prix: 220 $CAN


Bouteille Nalgene

Un classique! La bouteille Nalgene d’un litre en lexan excelle en toutes circonstances.

Pour le transport de boissons ou encore comme bouillotte en camping d’hiver, les Nalgene sont toujours pratiques.

Découvrez dans le podcast comment Sébastien utilise la sienne…

Prix: 17 $CAN


Sac à dos Osprey Kamber 32

Osprey Kamber 32

Le sac à dos de Sébastien a perdu un peu de son éclat après son long séjour en Antarctique, mais son Osprey Kamber 32 a davantage de personnalité… et il est toujours aussi efficace!

C’est d’ailleurs son sac à dos tout usage préféré!

Imaginé pour le ski d’aventure, le Kamber est malgré tout d’une grande polyvalence en toute saison.

Prix: 220 $CAN


inReach Explorer

Toujours à ses côtés dans ses aventures loin de la civilisation, le communicateur inReach Explorer est un fiable compagnon pour Sébastien.

inReach Explorer fabriqué par DeLorme

Grâce au communicateur par satellites, l’aventurier peut rester en contact avec proches et amis sous la forme de messages textes, même hors de la couverture cellulaire.

C’est aussi un GPS avec cartes intégrées. Et bien sûr, une balise d’urgence qui permet d’entrer en contact avec les autorités compétentes si jamais les choses tournent mal.

Preuve de la fiabilité et de la robustesse de l’appareil, Sébastien utilise toujours la version originale de l’Explorer, manufacturée à l’origine par DeLorme.

La gamme inReach est désormais fabriquée par Garmin, mais le système reste très semblable et l’utilisation la même, toujours aussi efficace.

Prix: à partir de 370 $CAN, plus abonnement


Montre Suunto Ambit 3 Peak

Suunto Ambit 3 Peak

Véritable ordinateur de poignet, la montre Suunto Ambit 3 Peak a rendu de fiers services à Sébastien, autant à l’entraînement que durant ses expéditions.

De la distance parcourue, à la météo à prévoir, en passant par l’altitude ou la température, la Suunto permet de garder à l’oeil les variables des aventures en cours.

Si elle date déjà de quelques années et a depuis été remplacée par des versions plus récente chez Suunto, la Ambit 3 Peak conserve une place de choix au poignet de Sébastien.

Prix: non disponible


Réchauds MSR Pocket Rocket et XGK

La version originale du MSR Pocket Rocket

C’est connu, un aventurier affamé n’ira pas tellement loin!

Pour explorer le ventre plein, Sébastien utilise en été la première version du réchaud à cartouche Pocket Rocket de Mountain Safety Research (MSR).

Léger, compact et facile à utiliser, le Pocket Rocket se trimballe facilement partout et n’abandonne jamais.

En hiver, pour faire fondre la neige en vue des corvées d’eau, le légendaire XGK de MSR demeure le réchaud de choix en conditions difficiles.

Malgré sa vénérable douzaine d’années et un usage intensif en expédition, dont au Groenland et en Antarctique, le XGK de Sébastien reste toujours aussi efficace, notamment grâce à la possibilité d’en faire aisément l’entretien.

Prix: 60 $CAN et 200 $CAN

Écoutez la mention spéciale concernant nos choix présentés
et nos liens avec certains fabricants et partenaires.


Écoutez le plus récent épisode de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur SoundcloudSpotifyiTunesGoogle Play Music ou à JSMassicotte.info.

Grimper plus vite… qu’un ascenceur

Depuis l’annonce de l’arrivée de l’escalade aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, un intérêt marqué est accordé depuis au volet vitesse de la discipline. Et quand Red Bull s’intéresse à la chose, ça donne un défi assurément divertissant…

Le géant de la boisson énergisante a en effet convaincu Marcin Dzieński, le champion européen de vitesse, de compétitionner contre un ascenceur.

Marcin Dzieński en action contre l’ascenceur — Photo tirée de YouTube

Le course se joue sur un mur extérieur de 23 mètres en Pologne, au centre d’entraînement olympique.

Marcin Dzieński — Photo tirée de YouTube

Au-delà de la rivalité entre l’homme et la machine, la vidéo de Red Bull présente un survol détaillé de la discipline qui sera présentée au monde entier à Tokyo.

Aux JO, Dzieński sera à surveiller sur le mur de compétition — toujours identique au niveau des dimensions et des prises —qui aura alors 15 mètres de haut. Mais il aura de la sérieuse compétition, alors que le légendaire Adam Ondra, considéré par plusieurs comme le meilleur grimpeur au monde, s’est mis à la vitesse en vue du grand rendez-vous.

Je ne dévoilerai pas le punch de la course entre Dzieński et l’ascenseur, mais disons simplement qu’il faudra peut-être se poser la question quand vient le temps de gravir un édifice à étages la prochaine fois: je prends l’ascenceur, l’escalier… ou le mur?


Écoutez le plus récent épisode de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur Soundcloud, Spotify, iTunes, Google Play Music ou à JSMassicotte.info.

Patagonia repousse les limites des vêtements recyclés avec sa collection Worn Wear ReCrafted

C’est vraiment cool. Très cool même. Pionnier pour la remise en service de vêtements plein air usagés avec son programme Worn Wear, Patagonia repousse encore une fois les limites du possible. Découvrez ReCrafted, une collection unique réalisée à partir d’articles Patagonia en principe irrécupérables.

Clairement, l’économie circulaire a la cote par les temps qui courent chez les géants du plein air. On vous en parlait récemment, Salomon s’y attaque avec des chaussures qui sont entièrement recyclables en bottes de ski. Ou encore notre partenaire, Arc’teryx, qui développe son propre programme de recyclage et de revente de vêtements: Rock Solid Used Gear.

Des initiatives qui prennent de l’importance et pour lesquelles les consommateurs sont de plus en plus sensibles. Preuve en est, le succès du programme de réparation Worn Wear de Patagonia, par lequel le fabricant californien a mis en place un service poussé de restauration pour éviter que des vêtements usés et endommagés aboutissent aux ordures.

Mais conséquence: tout n’est pas récupérable et réparable. D’où l’idée pour Patagonia de combiner des vêtements ensemble — jusqu’à six pour une veste — pour créer des nouveaux articles!

Sac de voyage ReCrafted de Patagonia

Confectionnés à la main en Californie par des artisans talentueux, les pièces de la collection ReCrafted comportent des vêtements variés et divers sacs notamment.

Pour l’entreprise fondée par Yvon Chouinard, il s’agit là de mettre de l’avant la «mode lente», où les vêtements perdurent et revivent le plus longtemps possible sous diverses formes avant de finir éventuellement à la poubelle.

T-shirt de la gamme ReCrafted de Patagonia

En agissant ainsi, on assure que l’impact négatif de la fabrication de vêtements est de beaucoup diminué.

Avec la collection ReCrafted, il faut aimer le style patchwork, mais il y a quelque chose de sympathique dans le fait de savoir que chaque morceau est unique, imparfait, et qu’il renferme un vécu étonnant, une personnalité propre.

Ainsi, des shorts Stand Up des années 80 qui ont fait le tour du monde sont peut-être aujourd’hui une partie d’un sac de voyage ReCrafted.

Très cool, je vous disais.

Encore plus quand on sait que chaque article contribue à sauver la planète.


Écoutez le plus récent épisode de L’Appel de l’aventure — votre balado plein air

Découvrez la baladodiffusion L’Appel de l’aventure sur Soundcloud, Spotify, iTunes, Google Play Music ou à JSMassicotte.info.